Interview d’Elodie Greffe

Autrice des Contes du Grand Chêne, Elodie Greffe se prête avec son sourire et sa jovialité habituelle à notre jeu de l’interview afin de découvrir un peu plus son roman et sa personnalité.


Bonjour Elodie.

Bonjour !

Les Contes du Grand Chêne est ton premier roman. Avant celui-ci t’étais-tu déjà essayé à l’écriture ?

Contes du Grand Chêne

Depuis toute petite je lis énormément mais c’est au collège que j’ai attrapé le virus de l’écriture.
Étudier les structures, les différentes formes de narration, les figures de style, réfléchir à la pensée de l’auteur, à ce qu’il avait pu vouloir transmettre avec son œuvre, tout ça me fascinait, j’avais l’impression de découvrir un nouveau monde.
Mais c’est avec l’écriture d’invention que j’ai vraiment eu le déclic et commencé à écrire mes propres histoires. Ma professeure de français de 3ème m’a encouragée et donnée confiance en moi et je n’ai plus arrêté même si je n’osais pas forcément sortir mes écrits des tiroirs de mon bureau.

Les Contes des 2 Comtés sont une idée de Mestr Tom. Comment s’est effectuée votre rencontre ?

Il avait posté une annonce sur Facebook, il cherchait un auteur pour écrire l’un des recueils des Deux Comtés. Je lui ai envoyé un mail car j’avais plein de questions puis j’ai tenté ma chance en lui envoyant un texte. Il m’a rappelée quelques jours plus tard et c’était le début de l’aventure.

Qu’est-ce qui t’a séduite dans son monde et t’a incité à devenir l’autrice du Grand Chêne ?

Quand j’ai vu l’annonce j’ai tout de suite été intriguée. J’ai été lire et écouter tout ce que je pouvais. J’ai trouvé l’univers dense, riche et plein de belles trouvailles. J’aimais l’idée de développer un univers vaste sur une longue période de temps et de s’adresser aux enfants avec le but de leur faire découvrir et aimer la lecture.

Mestr Tom est quelqu’un de passionné et de passionnant, quand il m’a raconté son univers au téléphone j’ai été conquise et très heureuse de pouvoir y participer.

Peux-tu nous parler brièvement de ton roman sans trop en divulgacher (spolier) ?

La Grande fée (illustration de Romane Gobillot)

L’histoire se déroule dans le Royaume des deux Comtés. Un monde où se côtoient des fées, des lutins, des sorcières mais aussi des vampires et des loups-garous, entre autres.
Quand Big et Bang, à l’origine du monde, ont quitté le Royaume des Deux Comtés, le Professeur en a confié la gestion et l’administration aux deux femmes qui jusque-là s’étaient occupé des jumeaux ; leur mère, qu’il nomme Grande Fée et à qui il confie le royaume des fins heureuses et leur gouvernante qui devient la Fée C en charge de Royaume des Cauchemars.
En théorie ces deux fées doivent travailler ensemble et tout doit bien se passer mais bien évidemment les choses ne sont pas si simples et la situation finit par se compliquer. Heureusement les enfants, de ce monde et du nôtre, ne sont jamais loin et toujours volontaires pour aider et partir à l’aventure.

As-tu un personnage favori dans ton roman ? Lequel et pourquoi ?

J’aime tous les personnages mais j’ai une tendresse particulière pour Léloi. C’est une fée, elle est le bras droit de la Grande Fée. Elle paraît froide et autoritaire mais c’est une carapace, c’est sa fonction qui lui impose ce comportement. En réalité elle est très sensible, loyale et elle s’inquiète en permanence pour la Grande Fée à qui elle tient énormément. Sa position est vraiment difficile mais essentielle.

As-tu un regret ou un élément / personnage que tu aurais aimé développer plus ?

La fée C (illustration de Romane Gobillot)

Ce n’est pas un regret car ce n’était pas mon rôle mais il est vrai que j’aurai bien aimé parler un peu plus de C.
C’est une fée aussi, il arrive des choses terribles en partie à cause de ses actions mais ce n’est pas une « méchante ». C’est une grande force de ce monde d’ailleurs, il n’est pas manichéen, même si le monde est coupé en deux avec l’ombre d’un côté et la lumière de l’autre, personne n’y est tout blanc ou tout noir, ni la Grande Fée, ni C, c’était important pour moi de le montrer.

Cette première expérience d’écriture t’a-t-elle donné envie de poursuivre ? As-tu des projets personnels en ce sens ?

Oui ! C’était une expérience fantastique à chaque étape. J’ai appris beaucoup de choses, rencontré des personnes fantastiques, j’espère que ce n’est que le début, j’ai très envie de continuer.

Pour ce qui est des projets j’ai écrit quelques nouvelles en réponse à des appels à textes et il est prévu que je travaille à nouveau avec Mestr Tom pour la série Augustin Porte où j’aurai la charge et la chance d’écrire un livre du point de vue de Suzanne, l’amie d’Augustin, j’ai vraiment hâte !

Enfin j’ai quelques petites choses qui se mettent en place doucement dans les entrailles de mon ordinateur et à qui j’aimerai donner vie prochainement.

Merci d’avoir pris le temps pour cet échange. Je te laisse le mot de la fin.

Merci à toi ! Que dire ? J’espère vous avoir donné envie de traverser les barrières des mondes pour visiter le Royaume des deux Comtés et j’espère surtout que la balade vous plaira !

Retrouvez tout l’univers des Contes des 2 Comtés sur notre site : Editions Kelach.
Et un le début des Contes du Grand Chêne en suivant ce lien : EXTRAIT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *